Maison de la Ville de Saint-Étienne a Katowice
La Maison de la Ville de Saint-Étienne à Katowice

La ville de Saint-Etienne en France

La ville de Saint-Etienne en France
 
La ville en chiffres:
14e ville de France avec 172 000 habitants (2016)
surface: 8 000 ha dont 10% d'espaces verts
Saint-Étienne Métropole: 2e agglomération de la région Auvergne-Rhône-Alpes, 6e agglomération française
53 communes - 404 859 habitants (2017) - 723 km²
16 922 entreprises - 81 123 employés
20 000 étudiants, 600 clubs sportifs
800 scientifiques, 70 laboratoires de recherche
Plus de données statistiques sur le site de l'INSEE >>>
 
 
Saint-Etienne - une ville entre nord et sud
Saint-Etienne et ses alentours: un territoire où se croisent les influences de la France septentrionale et de la France méridionale. C'est dans cette région que se mélangent les différentes cultures : de la langue d'oïl dont se servent les habitants du sud du pays à la langue d'oc qui caractérise une partie du Nord de ce pays.
Saint-Étienne est située dans le département de la Loire et se trouve à l'altitude de 500 m au-dessus du niveau de la mer et reste l'une des villes les plus hautes en Europe. Son territoire constitue géographiquement une partie du Massif Central ce qui lui a longtemps été défavorable. La première ligne de chemin de fer en France fut bâtie au début du XIXème siècle entre Saint Etienne et Andrézieux, et pourtant la première autoroute n'y a été construite que dans les années 1970.
L'histoire de la ville s'enracine dans les siècles. Le nom 'Saint-Étienne' est apparu pour la première fois au XIIème siècle à l'occasion de la création de l'évêché de Valbenoîte. Vers l'année 1440 les remparts y ont été bâtis. Les premières traces écrites concernant l'exploitation des richesses naturelles dans cette région viennent aussi de cette époque. Jusqu'au XIXème siècle, Saint Etienne était une petite ville. Mais grâce à la révolution industrielle, elle a commencé à se développer très rapidement et de nouvelles mines et fonderies ont attiré les ouvriers des alentours. La situation a changé dans la seconde moitié du XXème siècle quand les usines métallurgiques et les mines ont commencé à fermer. La ville et toute son agglomération ont donc dû se restructurer.
Saint-Étienne a longtemps été dépendante culturellement et économiquement de la ville de Lyon. Jusqu'en 1965, elle était la seule ville de France qui avec une population de plus de 200 000 habitants, n'avait ni université ni évêché. Aussi, la mise en place d'une politique culturelle indépendante et ambitieuse est devenue un défi pour les autorités locales.
Dans la deuxième moitié du XIXème siècle, Marius Vachon fonda à Saint-Étienne 'le Palais de l'Art' où des artistes locaux pouvaient exposer leurs œuvres à des fins d'éducation populaire. Un siècle plus tard, Jean Dasté, un autre personnage important pour la ville, continua cette idée. Il mit en place des projets pour intéresser les ouvriers au théâtre. Il créa notamment une salle dédiée au théâtre afin de posséder un lieu adapté pour jouer différentes pièces.
Le fameux stade Geoffroy-Guichard, où la très célèbre équipe des 'Verts' joue des matches, peut aussi remplir le rôle de théâtre pour la ville.
En 1987, le Musée d'Art Contemporain a été créé à Saint Etienne. On y trouve des œuvres de Villon, Severini, Matisse, Bram Van Velde, Vasarely, Brauner et bien d'autres. En 2001, le Musée de l'Industrie, ou sont exposés des objets liés à l'histoire industrielle de la ville, a été rouvert.
 
Saint-Etienne - ville verte
Saint-Etienne, comme Rome, est située sur sept collines et sa rue centrale est la vallée qui passe entre elles. Son urbanisme particulier n'est pas le résultat d'accidents historiques. Jusqu'au XIXème siècle, Saint Etienne était une petite ville. Mais avec la création des premiers établissements industriels à la fin du XVIIIème siècle, on s'est aperçu que les jardins et vergers des monastères bloquaient son développement.
Après la Révolution Française, les autorités de la ville ont pu réaliser des projets courageux de réaménagement. Pierre-Antoine Dalgabio, architecte du Piémont qui a créé de nouvelles villes en s'appuyant sur des modèles grecs et aztèques, a été invité à y participer. Au cours de ce réaménagement, les industriels locaux ont fait construire, dans la ville, leurs usines et maisons d'habitation dans un style nouveau.
En ce qui concerne son architecture globale, Saint-Étienne n'a pas changé avant les années 50. On a alors commencé à construire des maisons sur les collines alentours. En 1992, l'architecte catalan Ricardo Bofill proposa un nouveau projet de développement de la ville afin d'accompagner son recentrage sur des technologies de pointe.
Saint-Etienne est aussi la porte d'entrée du Parc Pilat où les petits jardins individuels côtoient une multitude d'arbres et d'arbrisseaux aquatiques.
Dans la ville, on trouve beaucoup d'espaces sportifs. Il y a le fameux stade Geoffroy Guichard où s'est passée la finale de la Coupe du Monde en 1998 et le speed ring, construit pour les cyclistes professionnels. Cet endroit est empli de l'esprit du cycliste Roger Rivière qui a battu le record du monde et dont la carrière a été subitement interrompue par une chute au cours du Tour de France de 1960.
A Saint-Etienne, se trouve aussi une multitude de cafés, cabarets, et associations, notamment l'Association des joueurs de pennes (sarbacane). La fête la plus appréciée par les habitants de la ville est la fête de Sainte Barbe -"Barbórka"-la fête des mineurs.
 
Saint-Etienne - de l'industrie minière aux technologies de pointe
L'esprit des habitants de Saint-Etienne se fonde sur la culture des mineurs. L'industrie minière a constitué le moteur du développement de la ville pendant plus d'un siècle. En 1830, le volume de charbon produit à Saint-Etienne représentait 43% du total du charbon produit en France.
L'exploitation du charbon a été très forte jusqu'à la Première Guerre Mondiale, période à partir de laquelle elle a commencé à décliner lentement mais inexorablement. La non-rentabilité des mines a conduit à la fermeture progressive des établissements miniers. Le dernier a fermé en 1983.
Grâce aux mines, la sidérurgie et les usines métallurgiques ont connu un développement considérable à Saint Etienne. On y poursuit, à l'heure actuelle, la production d'armes et de couteaux qui y est implantée depuis le Moyen Age. À la fin de XIXème siècle, on y produisait 250 000 fusils par an. Aujourd'hui, La ville compte 40 entreprises qui produisent la majorité des armes et des couteaux de chasse fabriqués en France.
En 1886, les frères Gauthier construisirent à Saint-Etienne la première bicyclette de France. Dès cette époque, les habitants se sont beaucoup intéressés au cyclisme et des entreprises y produisent des pièces de vélo.
Les producteurs de la passementerie cultivent aussi la tradition locale. Bien qu'ils ne soient pas nombreux, leurs produits restent toujours de très bonne qualité.
Saint-Etienne est une ville pionnière dans deux domaines. À la fin de XIXème siècle, Etienne Mimard y a créé le premier catalogue de vente par correspondance où son entreprise 'Manufacture' présentait ses produits (arme, vélos) aux clients. En 1898, Geoffroy Guichard a ouvert à Saint Etienne le premier supermarché 'Casino' du monde. Il est aujourd'hui la marque phare d'un groupe industriel très puissant.
La plupart des entreprises de cette ville et de sa région sont des PME et leur activité se concentre dans les branches suivantes:
l'ingénierie - 1 160 entreprises qui emploient 37 000 personnes;
les réseaux d'approvisionnement en eau; la technologie médicale - 60 entreprises y produisent du matériel médical et des prothèses; l'optique - on y produit notamment des types de verre spéciaux pour la NASA et pour les studios de télévision dans le monde entier.
Les autorités de la ville et ses habitants attachent beaucoup d'importance à l'éducation. Saint-Étienne est le siège de 11 écoles supérieures parmi lesquelles on trouve l'École des mines fondée en 1816, l'Université Jean Monnet, EKLYA School of Business, l'École nationale des Ingénieurs ou encore l'École régionale des Arts et Métiers.
 
Sites web:
www.saint-etienne.fr (la Mairie de Saint-Étienne)
www.saint-etienne-metropole.fr  (la Métropole de Saint-Étienne)
www.auvergnerhonealpes.fr (la Région Auvergne-Rhône-Alpes)
www.univ-st-etienne.fr  (l'Université Jean Monnet Saint-Étienne)
www.mines-stetienne.fr (l'École des mines de Saint-Étienne)
www.enise.fr/en/ (l'École nationale des Ingénieurs de Saint-Étienne)
www.en3s.fr (l’École nationale supérieure de sécurité sociale)
www.ecole-commerce-saint-etienne.fr/ (EKLYA School of Business, l'école de commerce de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne)
www.esadse.fr (l’École supérieure d'art et du design de Saint-Étienne)
www.st-etienne.archi.fr (l'École nationale supérieure d'architecture de Saint-Étienne)
www.asse.fr (AS Saint-Étienne club de football)